Accueil Coupes & Matière

Shorty ou boxer ?

Références dans le domaine des dessous modernes pour homme, le boxer a définitivement pris le pas sur les habituels caleçons et slips, même dans les années pré-2000. Mais si la dernière décennie a vu la gloire de ce modèle de sous-vêtements qui colle à la peau, il est de plus en plus confondu avec quelques-unes de ses variantes. À plus d’un titre, le « shorty » est devenu le moyen pour ces dames qui essaient de pousser les limites du « sexiness » de leurs hommes. Leurs arguments ?

Un tout petit boxer qui séduit beaucoup

Si le boxer est connu pour être le parfait lien entre le slip et le caleçon, le shorty est peut-être aussi un chaînon manquant. Plus court au niveau des cuisses que son prédécesseur, le shorty n’est pas moins plus osé en termes d’apparence. D’ailleurs, « boxer taille basse » dans certains langages, c’est la version un peu plus stylée et glamour pour d’autres. Le shorty fait office de représentant de la lingerie homme dans la plupart des shows.

Chacun son choix

Du côté des utilisateurs, les deux versions, l’ancienne et la nouvelle sont confondues, comme pour dire qu’il n’y a aucune différence : aussi confortables l’une que l’autre, valorisant l’anatomie… Pour autant, justement à cause de ce design plus affriolant du shorty, celui-ci jouit d’un peu plus de faveur chez un bon nombre de créateurs et de marques. D’où un prix un peu plus « hot » aussi par rapport au boxer ?

Quoi qu’il en soit, comme de nombreux autres designs, le shorty constitue un autre emblème qui fait la diversité du monde des sous-vêtements masculins. À côté de son proche ancêtre le boxer, dont d’infimes caractéristiques les différencient finalement, il s’agit d’un dessous tout à fait apprêté à supplanter tous les autres en termes de notoriété.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Le blog de Planet Undies